Association Nationale des Enseignants d'Equitation - ANEE


Membres Enseignants Autres intervenants Cavaliers


CODE DE DEONTOLOGIE - ANEE

Art 1 – Exercice :
L’enseignant s’autorise à exercer en toute conscience à partir de sa formation validée par un diplôme d’état de catégorie IV (loi 1984) et de son expérience.
Il ne surévalue ni ses qualifications, ni ses connaissances. Il ne donne ni informations, ni conseils en dehors de ses compétences. Il est diplômé, déclaré à la DDJS et cotise aux organismes obligatoires en rapport avec son statut (salarié, dirigeant ou indépendant).
Les "autres intervenants" peuvent également adhérer à cette charte, sous condition de respecter les prérogatives de leur(s) diplôme(s) et de leur statut.

Art 2 – Confidentialité :
L’enseignant est astreint à la discrétion concernant ses élèves, et les informations confidentielles qu’ils peuvent lui transmettre.

Art 3 – Respect des personnes :
Conscient de sa position, l’enseignant s’interdit d’exercer tout abus d’influence et de pouvoir. Il s’engage à traiter toutes les personnes avec dignité, en êtres humains libres et égaux, qu’ils soient élèves ou de l’entourage de l’élève. Il est à l’écoute et évite les conflits entre ses intérêts et ceux de son élève.

Art 4 – Sécurité :
Ne maitrisant pas le comportement du cavalier ni de sa monture, l’enseignant prend toutes les mesures de sécurité possibles et nécessaires pour éviter un accident : tenue vestimentaire, niveau des exercices, lieu, matériel…

Art 5 – Obligation de moyens :
L’enseignant utilise tous les moyens propres à permettre la progression de son élève, y compris en faisant appel, si besoin, à un confrère. L’enseignant s’abstient de prétendre des résultats qu’il ne peut garantir.

Art 6 – Refus de prise en charge :
L’enseignant peut refuser de prendre en charge un élève sans avoir à s’expliquer sur son choix. Il ne porte pour autant pas de jugements dévalorisants à l’encontre de celui-ci vis-à-vis de ses confrères ou autres élèves.

Art 7 – Protection du cheval :
L’enseignant adapte son intervention dans le respect des étapes de progression du cheval, tant au niveau physique que psychique ou émotionnel.

Art 8 – Culture :
L’enseignant est attentif aux usages et à la culture équestre. Il offre une image positive et cultivée de la profession, se tient au courant de l’évolution des idées pédagogiques, il veille à développer constamment ses compétences et connaissances. Il manifeste une curiosité intellectuelle sur tous les sujets et une ouverture au monde. Il renvoie à des référents permettant d’aller plus loin pour ceux qui le désirent. Il partage le savoir avec les élèves. Il fait preuve de tolérance et d’acceptation de l’autre et des différences.

Art 9 – Respect des confrères :
L’enseignant se tient dans une attitude de réserve vis-à-vis de ses confrères (diplômes et déclarés). Il ne démarche pas non plus les élèves d’un autre.

Art 10 –Respect de soi-même, attitude exemplaire :
L’enseignant veille à ne pas faire une utilisation abusive de son téléphone pendant les cours. Il évite de fumer en présence de mineurs. S’il est propriétaire d’un chien, celui-ci doit avoir un comportement adapté, ne mettant pas en danger les cavaliers.

Art 11 – Recours :
Toute personne peut recourir auprès de l’Association Nationale des Enseignants d’Equitation en cas de manquement aux règles professionnelles élémentaires inscrites dans ce code, avec un enseignant ANEE.
Le manquement aux normes de conduite ci-dessus énoncées entraine la perte du statut d’enseignant labellisé ANEE.

***

Liste des enseignants membres de l'ANEE et respectant le code de déontologie.



Code et Design par LGG